31 octobre 2011

E-SESSION | CO ET SEB

 
Co et Seb, vous les connaissez un peu. Parce qu'ils se sont lancés dans le mariage "sponsorisé", parce qu'ils ont un blog, et parce que Co est venue au mois d'août nous raconter tout ça ici.
Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous faire découvrir leur séance engagement réalisée par Lorele Photography. Et la parole est à Coralie :

"Le thème et l'esprit de la séance avaient été prévus au travers de différents emails échangés avec Laure : Un pique-nique japonais pour rester dans notre thème du mariage (le Japon, et quelque chose d'un peu décalé), des bonbons (je voulais des photos pour mettre sur notre candy bar (ce que future mariée veut...)) et pas de milieu urbain (pour changer par rapport au lieu de la séance de couple du mariage).

Pour le reste, ça a été un peu l'impro car nous avons décidé de la séance la veille !!! Nous avons fait en fonction du temps et des dispos de Laure ainsi que des nôtres.
Les achats se sont faits le samedi (heureusement ma témoin venait de me ramener ces chouettes petits bonbons à message), les bentos préparé le dimanche matin, tout comme ma manucure (merci le sèche-cheveux !).







Ensuite nous sommes partis avec Urielle (des Aventuriers de la Vie, curieuse de voir l'envers du décor d'une séance photo). Nous avons fait totalement confiance à Laure pour tout le reste ! Les lieux ont été trouvés au petit bonheur la chance, et une fois en place, tout s'est fait tout seul ! Nous sommes, je pense, un peu dissipés, mais Laure a su capter de chouettes moments et nous voir tels que nous sommes... Elle n'est pas directive, laisse faire les choses et s'adapte à nos lubies... ^^




Nous sommes super heureux de l'avoir rencontrée ! Même si nous étions très angoissés tous les 3 à notre première rencontre, lors de la séance, tout s'est fait très naturellement !
On est en contact régulièrement, si j'ai des idées ou des inspis, je lui envoie, et de même de son côté. C'est hyper agréable de travailler avec elle ! D'un naturel angoissé et très critique vis-à-vis de son travail (chose que je ne comprends PAS DU TOUT après avoir découvert les photos !), elle cherche à s'améliorer tous les jours et à chaque prise de vue...
Elle a un côté un peu fou qui va bien avec nos caractères, et une bonne dose de romantisme (dont on a parfois besoin, être intime devant l'objectif, ce n'est pas très naturel).
Maintenant qu'on a vu les photos de la séance d'engagement, on a qu'une envie : vite arriver au mariage pour en voir de nouvelles !"




Et maintenant, quelques mots de Laure :

"Je m’appelle Laure, j’ai 31 ans, et à la base, rien ne me prédestinait à la photo de mariage ! A la base, je pratiquais la photo en loisir intensif, des voyages aux moments entre proches en passant par la photo culinaire !
Je me suis mariée il y 4 ans et c’est à ce moment-là que je suis tombée dans la marmite : lorsque je cherchais un photographe, j’ai découvert que la photo de mariage avait changé : des clichés spontanés, originaux, décomplexés…
J’ai donc commencé à squatter en second photographe sur quelques mariages de proches (attention, toujours avec l’accord du photographe) et finalement j'ai accepté un premier mariage en photographe principal : après de courtes nuits et de nombreuses heures de préparation, j’ai sauté le pas et j’ai adoré !! Les mariés et leurs familles étaient heureux de leurs clichés, j’avais été au cœur de la journée. Tout m’encourageait à poursuivre sur ma lancée !

Ce que j’aime particulièrement sur les mariages, c’est être proche des mariés, vivre avec eux ces moments de joie (ou de stress), faire partie de leur cercle d’intimes. La photographie me permet de poser un regard calme sur cette journée et de transmettre tous ces moments au jeune couple.
J’accorde une grande importance au relationnel, je pense qu’il faut se sentir à l’aise avec son photographe. Je propose donc de faire ensemble une séance engagement qui nous permet de faire plus ample connaissance !

Wed & the City : Peux-tu nous parler de ton engagement aux côtés de Coralie & Seb dans cette aventure étonnante qu’est leur mariage sponsorisé ?
Lorele Photography : Effectivement, quelle démarche originale ! Co & Seb m’ont contactée cet été pour me proposer de participer à cette aventure. Pour moi qui me lance, ce challenge arrive au bon moment : ils font le buzz autour de leur mariage, sans faire de compromis sur la qualité. Ce n’est pas un mariage drivé par la publicité mais plutôt par des choix de prestataires qui les suivent avec envie et passion !
Je n’ai donc pas hésité un instant !!
Coralie nous embarque dans ses idées et Sébastien est très impliqué, c’est un couple très attachant, et je suis vraiment très honorée d’être à leurs côtés !"


Merci à toutes les deux pour votre partage, votre enthousiasme,vos réponses et toute cette joie en barre ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 octobre 2011

27 octobre 2011

J'AI TESTÉ... BÉATRICE DE GUIGNÉ !

Pour mes 20 ans 25 ans 30 ans, j'ai eu un cadeau formidable : une séance photo avec mes meilleures amies, un souvenir inestimable et qui me fait encore sourire toute seule dans le métro.


Pour cela, mon mari génial a contacté Béatrice de Guigné, photographe talentueuse et super sympa, avec qui on a partagé de bonnes tranches de rire pendant cette séance que nous avons réalisée aux Jardins Albert Kahn de Boulogne-Billancourt, le seul samedi matin froid et gris d'octobre. Mais on s'en fichait de la météo, parce qu'on était ensemble et que rapidement, Béatrice nous a mises à l'aise, ce qui nous a permis de nous décontracter et de faire nos folles devant l'objectif sans honte (ou pas trop du moins).
Bref, on a aujourd'hui des photos de nos dents blanches, des portraits loufoques, des moments de complicité et de la joie plein les photos ! Merci Béatrice d'avoir immortalisé tout cela !


 
 


Et pour finir, Béatrice a accepté de répondre à mes questions pour que vous la découvriez un peu plus encore.

Wed & the City : Tu photographies toutes les étapes de la vie : de la séance couple aux familles, en passant par le mariage et les nouveaux-nés. Comment abordes-tu ces moments ?
Béatrice de Guigné : J'essaie d'aborder chaque moment de la manière la plus simple possible. J'essaie d'être complice avec chaque personne que je photographie afin d'instaurer un climat de confiance, et d'être à l'aise au maximum. Grâce à cela, les gens se lâchent, sont plus naturels, et c'est comme ça que j'obtiens les meilleurs clichés.


W&TC : Que préfères-tu photographier dans les mariages ?
BdG : J'aime tout photographier dans le mariage! Du matin au soir c'est un régal ! Maintenant si je devais absolument choisir un moment, je dirais le moment des photos de couple. C'est un moment de partage entre le mari et femme qui peuvent souffler un peu dans le tourbillon de la journée. C'est aussi un moment de partage entre les mariés et moi, on s'amuse et on se détend, on discute entre deux photos, en somme relax quoi ! Et puis c'est un passage qui demande à être créatif et vite, parce qu'on ne passe pas la journée à ça non plus !


W&TC : Dans tes rêves les plus fous, quelle star de la photographie réaliserait ton portrait ?
BdG : Je dirais le duo de Simply Bloom ! Les photos de ces filles là me font rêver !


W&TC : Quelle séance n'as-tu pas encore réalisée mais que tu rêves de faire ?
BdG : Il y en a tellement ! J'ai des idées plein la tête, maintenant elles ne sont pas toutes réalisables ou difficilement! En ce moment je rêve de mariés dans un champs de coton. Mais bon il faudrait que j'aille en Afrique pour ça ! ^^

 
Béatrice, je te remercie encore. Tes photos sont l'un des cadeaux les plus précieux que j'ai (my precious !)
Les filles, je vous adore, merci, merci d'être venues jusqu'à nous avec votre bonne humeur et vos blagues (pas toutes foireuses) et d'avoir accepté de me faire ce cadeau.
Groomzilla, je t'aime !


Rendez-vous sur Hellocoton !

26 octobre 2011

MIGNONS FANIONS

Pour les futures mariées un brin manuelles, Ruffled est LE site à ne pas louper. D'autant qu'il propose différents templates à télécharger, dont ces mignons fanions (répétez douze fois très vite, vous verrez, c'est pas facile).
Une lettre et un coeur par fanion, à télécharger gratuitement ici.


Rendez-vous sur Hellocoton !

25 octobre 2011

BRIDAL SESSION | FANNY + PAULINE

Pauline, dont nous avions découvert le mariage ici, a décidé de remettre sa robe de mariée une nouvelle fois, pour passer un bon moment avec sa sœur Fanny qui, elle aussi, a revêtu sa robe blanche, devant l'objectif de Freddy Frémond, qui nous raconte comment s'est déroulée cette bridal session (traduction : remet ta robe, t'en meurs d'envie, et amuse-toi bien avec ton photographe préféré, NDLR)

"Fanny m'avait contacté car elle voulait remettre sa robe de mariée 2 ans après, et faire des photos avec sa sœur qui s'est mariée cette année (dont j'ai photographié le mariage).
Je les ai retrouvées toutes les deux en fin d'après-midi chez leurs parents ; elles étaient prêtes et nous sommes partis au parc culturel de Rentilly avec quelques accessoires (leurs porte-alliances, leurs boîtes offertes aux invités, une valise, etc.).



La séance s'est déroulée dans une atmosphère très détendue et le lieu nous a permis de faire des photos qui changent de l'ordinaire ; nous avons même croisé une biche au détour d'un sentier !
Je trouve qu'elles ont eu une très bonne idée car nous nous sommes bien amusés.


 

 J'ai hâte de refaire des séances aussi originales !"

A bon entendeur... ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 octobre 2011

BOUTONNIERES D'AUTOMNE

Pour un mariage d'automne, de très belles idées de boutonnières à piquer à Tata Martha.


J'aime particulièrement celle avec l'orchidée presque dorée, comme un soleil à accrocher sur la veste du marié.
Rendez-vous sur Hellocoton !

LES BONHEURS DU LUNDI

Rien de tel pour démarrer la semaine que de se remémorer les 5 bonheurs tout simples de la semaine passée, pour son donner une petite dose de motivation.
- Mardi : regarder la télé enfouie sous la couette
- Mercredi : terminer la journée au bureau par un fou rire
- Vendredi : apprendre qu'un copain est diplômé après 6 années d'études particulièrement difficiles
- Samedi : voir ses amis et presque décider de ce qu'on fera au Nouvel An
- Dimanche : réserver ses billets Eurostar pour un long week-end à Londres



Rendez-vous sur Hellocoton !

23 octobre 2011

UN LONG DIMANCHE DE FIANÇAILLES


Bon dimanche ♥
[attention teasing] : très bientôt, vous retrouverez ici le mariage de ce charmant couple (indice chez vous : tendance crevette)
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 octobre 2011

21 octobre 2011

J'AI TESTÉ... HONEYMOON EN TANZANIE - Part.2

Continuons notre aventure d'une Koarou et d'un Groomzilla en Tanzanie et qui ont terminé leur voyage de noces sur l'île de Zanzibar.
Après la bulle dans laquelle nous avions vécu pendant le safari, Zanzibar a été un peu la douche froide. Aux sourires joyeux rencontrés sur le continent, on nous a opposé des regards indifférents. On nous promettait des senteurs d'épices, l'exotisme suranné des romans d'aventures, les paysages paradisiaques et on a rencontré une île profondément touchée par la misère, aux bâtiments dévorés par l'humidité et le temps.



Replaçons un peu les choses dans leur contexte : Zanzibar est en fait un groupe de deux îles : Zanzibar (Unguja de son vrai nom) et Pemba. Nous avons séjourné sur l'île de Zanzibar. Nous avons commencé par 3 jours à Zanzibar Town. Et c'est là que j'ai commencé à regretter les bébêtes de la savane. En effet, nous avions pensé que 3 jours seraient nécessaires pour découvrir Stone Town, le vieux quartier de Zanzibar Town, classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité. Et en fait, une seule journée aurait été suffisante, même en se perdant dans le dédale des ruelles qui composent cet ancien quartier qui fut sans doute ravissant.
En levant la tête et en cherchant bien, on découvre de beaux balcons ouvragés, qui avaient sûrement à l'origine une très belle couleur, ressortant parfaitement sur les murs blancs.




De nos jours, seuls les hôtels et les édifices religieux ont une façade nickel. Le reste est souvent laissé sans entretien. Mais devant la pauvreté des habitants, on comprend bien que l'urgence n'est pas là. Cela dit, ce serait bien de se mobiliser un peu pour attribuer des fonds à cette ville (Unesco, si tu me lis).
Ce qui fait le charme de Stone Town, ce sont ses portes. Autrefois véritables déclarations de revenus (plus la porte était grande, d'un bois précieux, et ouvragée, plus le propriétaire de la maison autour de la porte était riche), elles sont aujourd'hui les trésors à dénicher au détour d'une ruelle étroite.




Son charme réside aussi dans son métissage. Les marchands anglais, d'Oman, indiens, portugais s'y sont arrêtés et y ont laissé leur empreinte, tant dans l'architecture que dans la cuisine ou l'artisanat. C'est donc une bonne étape pour faire du shopping et diversifier ses sorties gastronomiques.
Mais 3 jours, je persiste et signe, c'est beaucoup et on a fini par paresser au bord de la piscine. Comme chat ça :


Heureusement, nous avons terminé notre séjour par un havre de paix : le Baraza Resort. Un personnel charmant, un logement sublime où tout n'est que détente, une mini piscine pour chaque villa, vue sur la mer, cuisine délicieuse et bien sûr plage et mer. Mon mari voulait les Maldives, il a presque atteint son rêve là-bas. 
Et ça, c'était trop court, bien sûr (jamais contents !)


Bref, si je peux me permettre, et de façon tout à fait objective puisque j'ai confronté mes impressions à celles d'autres voyageurs, voici mon avis : Stone Town oui mais un jour suffit, et après on file à la plage sur la côte est qui regroupe beaucoup d'hôtels, de clubs et de resorts où vous serez chouchoutés comme au paradis.


Rendez-vous sur Hellocoton !

20 octobre 2011

J'AI TESTÉ... HONEYMOON EN TANZANIE - Part.1

Un jour, il faudra que j'écrive un billet sur nos invités. Parce qu'ils ont été adorables (oui, même mes tantes, même si elles m'ont demandé le soir du mariage quand nous avions programmé l'arrivée du bébé). Parce qu'ils ont été reconnaissants de ce que nous avions fait pour eux. Parce qu'ils ont été gentils avec nos prestataires.
Mais surtout, et parce que c'est bien le sujet de ce billet, parce qu'ils nous ont permis de vivre des moments grandioses en Tanzanie.
Et oui, nous avions retenu cette destination pour notre voyage de noces. Pour plein de raisons : pour découvrir l'Afrique, pour voir des animaux fabuleux ailleurs que derrière le grillage d'un zoo, pour l'aventure promise, pour le soleil, pour les paysages, pour l'Océan Indien qui la borde.


Avant de partir, nous nous étions mis en condition : peut-être que certains jours, on ne verra pas d'animaux. Peut-être que les gnous vont nous ennuyer. Peut-être qu'on va croiser plus de hyènes que de bébés éléphants. Et bien, oubliez tout ce que vous venez de lire, car tout est faux ! La Tanzanie est un pays magnifique qui tient toutes ses promesses et plus encore ! 


Cette première expérience du safari (safari photo, entendons-nous bien) nous a presque rendus accros ! Aujourd'hui, les éléphants que nous avons pu regarder dans les yeux tous les jours me manquent. Les phacochères qui courent avec leur queue dressée vers le haut me donnaient plus le sourire que nos programmes TV. Les girafes au regard tout doux sont bien lointaines. Et les guépards, et les bébés lions, comment ne pas avoir envie de les revoir ?!
Pour avoir discuté avec les touristes aguerris que nous avons croisés dans les lodges, la Tanzanie semble être le pays le plus riche en animaux légendaires. De nombreux parcs nationaux et réserves rendent cela possible sur près de 10% du territoire tanzanien.
C'est pourquoi, tous les jours, nous avions une pensée pleine de reconnaissance pour nos proches. Grâce à eux, nous avons voyagé dans les meilleures conditions (bon, à part les vols sur Ethiopian Airlines, avec leurs trois escales, un confort limité et une nourriture peu raffinée, mais c'était notre choix, car sinon c'était Air France, pour deux fois plus cher, et aucune garantie sur l'amabilité du personnel - ça c'est gratuit, pardon).
Nous avons choisi de voyager avec une agence locale, Hors Pistes, tenue par des Français, ce qui fait que les guides sont en majorité francophones. Notre budget nous a permis d'avoir un guide-chauffeur pour nous deux, sans autres passagers dans la voiture que nos jumelles et notre appareil photo. 
Nous avons aussi dormi dans des lodges plus que confortables, certains carrément luxueux. Mais pour ceux qui veulent vivre pleinement l'aventure ou qui ont un budget plus restreint, sachez que le bivouac est tout à fait possible dans la plupart des parcs ou qu'il existe des logements confortables et abordables, bien que peu nombreux. Les lodges sont souvent des tentes améliorées, avec douche, parquet, lit, eau courante et électricité à certaines heures. 

 Lake Masek

 Oliver's Camp

La plupart sont situés sur des territoires traversés par les animaux, ce qui fait que vous pouvez être réveillés en pleine nuit par un hippopotame qui a décidé de manger l'herbe devant votre tente. Et les mâchoires d'un hippo, croyez-moi, ça fait du bruit !
Un des moments les plus magiques fut un soir, sur le petit balcon de notre tente montée sur pilotis, quand un petit groupe d'éléphants est venu manger devant nous. On est restés quasiment en apnée, les yeux écarquillés, à les observer et réalisant à peine ce que nous étions en train de vivre.

La Tanzanie offre des scènes de vie extraordinaires, les animaux ne sont pas timides, les paysages sont des plus photogéniques et le climat est agréable une bonne partie de l'année. En y allant en septembre, nous sommes arrivés à la fin de la saison sèche, responsable de la migration des animaux, qui cherchent des points d'eau. Vient ensuite, vers fin octobre, la petite saison des pluies, qui n'est pas plus gênante que ça pour le safari. Encore une belle période entre décembre et mars, puis c'est la saison des pluies, qui elle peut vous empêcher de sortir un jour ou deux, ou vous obliger à faire des détours conséquents si les pistes sont impraticables. Mais il paraît que chaque saison a son charme et ses aficionados.


Nous avons commencé notre périple par le Arusha National Park, petit parc sans prétention mais intéressant pour commencer, et le seul où nous avons pu faire une balade à pieds. Car oui, si vous avez le mal des transports, réfléchissez bien aux nombreuses heures passées en voiture. Heureusement, les voitures sont quasiment toutes équipées d'un toit ouvrant qui permet de se tenir debout, seule consolation.


Nous sommes entrés ensuite pour deux jours dans le Tarangire, incontestablement notre parc préféré. Pas moins de 4000 éléphants le traversent, entourés de milliers de zèbres et gnous. Nous y avons vu presque tous les animaux je crois : python, pélicans, girafes, babouins, aigles, gazelles, marabouts, et bien sûr lions et guépards. Et même un léopard endormi sur sa branche. Il faut dire que notre guide, Good Luck (qui portait bien son nom) avait l’œil  et une solide connaissance des lieux et modes de vie de la faune.




Nous avons enchaîné avec le Lac Manyara, mais là, à part quelques éléphants et notre premier "hippo pool" (le bassin aux hippopotames), nous n'y avons pas vu grand chose. En raison de sa taille et du manque d'eau probablement.
Puis nous avons attaqué le Ngorongoro, un cratère d'environ 320km², où tous les animaux sont présents, sauf les girafes et les impalas. La visite est limitée à 6h, mais c'est suffisant pour voir beaucoup de choses : les hyènes qui essaient désespérément de choisir leur déjeuner (il faut savoir que la hyène est très bête, et que plus il y a de nourriture, moins elle arrive à choisir !), un rhino au loin, des milans noirs qui eux savent très bien ce qu'ils vont manger au déjeuner : votre sandwich ! Mais aussi des babouins, des gnous, des zèbres, des gazelles de Thompson, des guépards... Bref tout le monde s'y retrouve. D'autant que c'est quasiment le seul endroit de Tanzanie où vous aurez peut-être la chance d'apercevoir les "Big Five" : éléphants, rhinocéros, lions, buffles et léopards.
Les derniers jours de safari ont eu lieu dans le Serengeti, sûrement le parc le plus connu, un des plus grands, côtoyant la frontière kényane et accueillant chaque année des dizaines de milliers de gnous qui traversent la rivière pour rejoindre le Kenya, sans qu'on sache trop pourquoi. Au passage, beaucoup se font croquer par les crocodiles, qui ont bien tapé la pose aussi (bien que je leur ai aimablement demandé de sortir du cadre, mais au jeu de "qui a les plus gros crocs", ils ont gagné).





Et pour finir notre séjour, nous nous sommes envolés pour Zanzibar, mais ça, ce sera l'occasion d'un autre billet, parce que je vois bien que j'en ai perdu quelques unes en cours de route ;) Je vous avais prévenues, je suis devenue accro à la Tanzanie !

 ♥♥♥

(toutes les photos de ce billet sont des photos personnelles, merci de ne pas les diffuser sans autorisation)



Rendez-vous sur Hellocoton !