31 mai 2012

Echappée belle

Sur la couverture du numéro de juin du magazine Art & Décoration, mon œil a été de suite attiré par un mot : "MARIAGE". 
On peut dire que j'ai développé certaines capacités depuis que je tiens ce blog, notamment celle de dénicher tout mot en rapport avec les noces dans n'importe quel texte. Bon parfois je reste sur ma faim, quand par exemple on annonce le mariage de Peugeot et General Motors. Les analystes financiers étaient en émoi quand je soupirais à la recherche d'une belle dentelle quelque part entre le joint de culasse et le frein à main.
Mais passons, car là, dans ce célèbre magazine de décoration (sacré indice dans le nom quand même), c'est bien de mariage qu'il s'agit. Oui, sur quelques pages, on nous présente un mariage idyllique à la campagne par un beau jour ensoleillé (mais quand ont-ils trouvé un jour ensoleillé ??).
Aucune faute de goût (bien que le bouquet soit un peu timide selon moi) dans ce décor aux tons naturels majoritairement verts et blancs, avec quelques touches d'orange pâle.
Beaucoup de rondeurs, de tissus délicats accompagnent une belle vaisselle pour renforcer le côté fête de famille. Pour une fois que l'on nous épargne les clichés habituels.
Et surtout, plein de bonnes adresses pour compléter ses achats ou s'en inspirer en tout cas (oui parce que, entre nous, qui disposera des nappes à 890€ à son dîner de noces ? Personne, on est d'accord), comme L'Armoire de Camille, une jolie boutique pour les amoureux des brocantes, du romantisme et du rétro.


© Art & Décoration, n°479 juin 2012, réalisation Karine Villame, photos Christophe Rouffio
Rendez-vous sur Hellocoton !

29 mai 2012

ROBE | Pronovias pré-collection 2013

Je reste attachée à la marque espagnole qui m'a fourni ma robe de princesse pour notre mariage, et je ne peux m'empêcher de visiter le site de Pronovias au moment du lancement de la nouvelle collection.
Pour 2013, la marque reste fidèle à elle-même : dentelle et traînes sont toujours de la partie, à grands renforts de plis, volumes et détails subtils.
Les modèles sont regroupés sous différentes collections et diversifiés pour plaire au plus grand nombre : coupes droites, tissus satinés, asymétrie, frous-frous, tulle... on trouve forcément son bonheur.
Voici un avant-goût de la collection 2013 :

Pronovias nous ravit encore une fois avec des robes d'apparence classique mais aux détails ravissants qui viennent souligner la silhouette en toute discrétion


Quelques modèles modernes font souffler un vent de fraîcheur sur la marque, qui n'en oublie pas pour autant ce qui a fait son succès : qualité des tissus et coupes raffinées


Moi qui aime les robes asymétriques, je suis servie



 Il y a aussi plusieurs modèles que je verrais bien sur des mariées d'hiver, notamment dans la collection Manuel Mota, un des créateurs fétiches de Pronovias





Enfin, ce modèle a attiré mon attention : cette robe est relativement unique dans la collection. Gales arbore des chevrons très mode aux contours argentés et joue avec la transparence. Je pense que cette tenue convient bien aux femmes sûres d'elles, affirmées et qui privilégient l'élégance à la princesse attitude.


Rendez-vous sur Hellocoton !

24 mai 2012

This is a men's world

Je suis tombée en arrêt devant cette photo tel le chien de chasse devant la perdrix.


Je trouve que cet homme a énormément d'amour, d'émotion et de tendresse pour celle qui est en train de remonter l'allée au bras de son papa. Vous ne trouvez pas ? C'est moi qui me fais des films ?
Peut-être, mais il n'empêche que je lis pleins de belles choses dans le regard de ce futur marié, et j'aime ce que j'y vois ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Wedding Blues

L'expression "wedding blues" est apparue récemment, je pense à peu près en même temps que le terme "Bridezilla". 
Autant le "baby blues" on en entend parler depuis des années, autant la déprime post-mariage, beaucoup ignorent ce que cela signifie.
Ce coup de blues étreint toutes les jeunes mariées (et parfois les jeunes mariés aussi), qui se retrouvent désemparées après des mois de préparatifs. Le salon est rangé après avoir été envahi pendant des semaines de cartons, eux-mêmes remplis de tulle, rubans satinés, programmes de cérémonies, bonbons en tous genres.
La robe et le costume tant attendus sont finalement nettoyés, pliés et rangés dans leur housse.
Les photos ont été regardées 500 fois et plus personne ne vous appelle pour vous dire à quel point votre mariage était sublime.
C'est sûr que là, il y a de quoi se morfondre pour un bon moment.
Pour ma part, je n'ai pas tellement été atteinte de ce mal-être. Peut-être parce que je ne suis pas une pro de l'organisation militaire et que j'ai pu compter sur mon mari et des professionnels qui ont bien fait leur travail. Peut-être parce que je ne regrette pas grand chose, et mes regrets se portent sur des petites choses sans importance au fond. Peut-être parce que je tiens ce blog qui me permet de prolonger le rêve et de rester dans cet univers.

Cependant, j'ai quand même été frappée par ce syndrome dont on n'ose pas encore parler à son médecin. Je ne regrette pas le temps où l'on imprimait nos programmes de cérémonie ni la gestion des susceptibilités des uns ou des autres. Non, ce qui m'a fichu un petit coup de mou, c'est quand j'ai réalisé que ce shot d'amour, cette maxi dose d'affection, ses sourires émus et ses bras qui nous entourent, je n'y aurai plus droit.
Certains de nos invités nous ont étonnés et émus. D'autres nous ont amusés. D'autres nous ont tout simplement régalés de leur présence. 
Sur toute une vie, on n'aurait donc droit qu'à une journée comme ça ? C'est vrai quoi, il existe de nombreuses occasions où l'on peut réunir ceux qu'on aime : anniversaire, Noël... mais jamais tous en même temps. Pourquoi je ne peux plus avoir au même endroit en même temps mes grands-parents, mes copines d'amour, nos amis de Singapour qu'on voit une fois par an et les cousins du Groomzilla ?
Ce sont toutes ces questions, auxquelles je n'ai pas trouvé de réponse, qui m'ont foutu le moral à zéro pendant quelques semaines.
Et puis la vie reprend son cours : on a préparé nos courriers de remerciements (à ce moment-là, je crois que ma nostalgie était bien présente), on s'est penchés sur notre voyage de noces, j'ai créé une bonne dizaine d'albums photos (je plaisante à peine), et j'ai continué à rêver devant les mariages des autres. Juste pour revivre certains instants de notre mariage. Juste pour lire dans les regards de leurs invités ce que j'ai vu dans les yeux de nos invités. Juste pour goûter par procuration à ces doses d'amour.

Aujourd'hui, je regarde moins nos photos, mais quand je tombe sur une, je m'attendris et je regarde toutes les autres. Je n'ai plus le wedding blues, mais j'aimerais pouvoir revivre les instants clés de cette journée juste une fois. Aujourd'hui, j'ai tourné la page mais je laisse parfois les doux souvenirs m'envahir.
Quitter peu à peu le blues pour ne garder que le meilleur. C'est mon conseil pour toutes celles et tous ceux qui ont du vague à l'âme.


Rendez-vous sur Hellocoton !

20 mai 2012

Un long dimanche de fiançailles

 photographie : Florent Mayaud
 
♥ Bon dimanche à tous et en particulier à Flavie et Tim, heureux jeunes mariés ♥
Vous aussi, envoyez-moi vos photos, ne faites pas les timides ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

16 mai 2012

Le mariage, la guimauve et moi - je serai une wedbloggeuse normale

Source: vk.com via Elizaveta on Pinterest


Moi célibataire, je clamais que JAMAIS je ne me marierai. Ça sert à rien et pis tout le monde finit par se haïr (oui, j'étais aussi une grande optimiste qui avait foi en l'Homme)
Moi célibataire, je restais insensible aux enfants. C'est mal élevé, ça pue, ça crie et ça ne soutient pas beaucoup de conversations intéressantes (remarquez, y'a quand même du vrai)
Moi célibataire, j'affirmais mon indépendance et refusais de tenir la main à un garçon, sous prétexte que c'était un signe d'asservissement (et mes copines s'étonnaient que je sois célibataire... et moi je m'étonnais qu'elles n'aient aucun mec à me présenter...)

Moi mariée, je suis trop contente d'être "Madame" et persuadée que c'est pour la vie.
Moi mariée, je verse presque ma petite larme aux mariages de mes amis (j'ai dit presque, je suis pas encore une vrai romantique désespérée)
Moi mariée, je suis impatiente d'assister au prochain mariage, et je me retiens de ne pas pousser les non-mariés à passer à la mairie.
Moi mariée, je tiens un blog... mariage !
Moi mariée, je réveille mon mari "à l'aube" quitte à lui faire peur, parce que je viens de recevoir un texto annonçant la venue au monde d'un petit cousin.

Bref, avant, je disais beaucoup de bêtises, et pas seulement durant mon adolescence. Et j'ai pas mal changé comme vous pouvez le voir, même si j'aime encore paraître insensible et détachée.
Cela n'est pas dû au mariage en tant que tel, mais à toutes les étapes qui ont construit ce mariage et qui m'ont fait grandir et réfléchir, au fait qu'un certain Groomzilla m'a démontré le contraire et que j'ai réalisé que la vie c'est quand même mieux quand on reçoit et surtout qu'on donne de l'amour. A son mari. A ses amis. A ses parents. A son chat. A quelqu'un.
Évidemment, je ne passe pas mon temps à manger des cupcakes en voyant la vie en rose. Je râle encore pas mal pour un rien. Je pleure parce que je doute. J'adore les journées pyjamas à traîner dans l'appart. Je fais parfois la méchante. Je baisse les bras.
Mais quand on passe par toutes ces étapes pas glam et que pourtant il y a quelqu'un qui nous redonne le sourire, ça va forcément mieux.
Loin de moi l'idée de vous "évangéliser" en vous disant qu'on est tous amour, mais croyez-moi, faites une pause dans les préparatifs, regardez quelques secondes ceux que vous aimez, dites-le leur ou si vous n'êtes pas à l'aise avec les mots, faites leur un petit cadeau, rendez leur service, et votre cœur n'en sera que plus léger.

Et puis reprenez le cours normal de votre vie. Critiquez votre collègue, transférez la photo de la culotte de cheval d'une star télé à vos cops, soyez désagréables avec le monsieur-qui-pue-dans-le-bus. Vous aurez d'autant plus de plaisir à retrouver ceux que vous aimez.
Cet article est certes décousu, veuillez m'en excuser, mais j'avais envie de coucher sur la toile ce que j'ai sur le cœur, même si je n'identifie pas bien toutes les humeurs qui le traversent en ce moment.
Je sais que si vous venez ici, ce n'est pas parce que les pompons sont votre unique centre d'intérêt, et que vous avez bien réfléchi avant de vous engager dans votre vie à deux. Mais je sais aussi à quel point les préparatifs peuvent engloutir tout le reste, y compris les sentiments, c'est pourquoi, je me suis dit qu'une petite piqûre de rappel ne ferait pas de mal.


Moi wedbloggeuse, c'est ma façon de vous montrer à quel point je suis devenue une guimauve et sans m'en rendre compte en plus. Tant qu'il n'y a pas de meringue...

Source: weheartit.com via Jana on Pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 mai 2012

Inspiration acidulée

C'est une palette acidulée que je vous propose aujourd'hui, pour des mariages exotiques ou pour ceux qui se marient en automne sans tomber dans le chocolat et orange. Une mise en scène composée de couleurs vives et fraîches : corail et anis.
Ces couleurs offrent l'avantage de s'adapter aussi bien à un mariage campagne chic qu'à un décor plus contemporain. Dans le premier cas, le duo sera associé à du beige pour renforcer son côté authentique et dans le deuxième cas, on pourra ajouter du blanc pur ou du jaune à petites doses.


Rendez-vous sur Hellocoton !

11 mai 2012

SHOPPING | Cui cui

Si vous voulez mon avis (de toute façon, que vous le vouliez ou non, vous l'aurez quand même), il y a quelqu'un aux achats de Nature et Découvertes qui doit préparer son mariage et qui lit les wedblogs.
En effet, de jolies étiquettes un peu vintage aux jolis oiseaux sont présentes dans le magasin des amis de Dame Nature.
Pour toutes celles zé ceux qui préparent leur mariage sur le thème des piafs, courez en magasin ou même sur le site de la marque, pour dénicher ces étiquettes colorées et délicieusement illustrées, mais aussi des tampons, des autocollants (pour, au hasard, vos tables) et même des magnets dans la même veine.




Rendez-vous sur Hellocoton !

8 mai 2012

La nouvelle arme pour réussir ton mariage : la Papeterie Dentelle !

Mademoiselle Dentelle, on la connaît tous. Elle a commencé à nous raconter ses péripéties en préparant son mariage, avec un ton franc et drôle qui décapait la wedblogosphère.
Et puis, comme elle a adoré l'univers du mariage et qu'elle sentait bien qu'ici bas nous étions nombreuses dans le besoin mariagesque, elle a décidé de s'occuper de nous en nous proposant des solutions innovantes, pertinentes et qui font du bien.
C'est ainsi qu'elle a gentiment partagé une application pour réussir tout seul comme un grand ton photobooth, et puis elle nous a prodigué moult bons conseils avec des podcasts et surtout son coaching mariage, pour terminer par son site de petites annonces que les futures mariées en quête de bons plans ne manqueront pas.
Sur sa lancée, Mademoiselle Dentelle a donc eu la très bonne idée de nous éviter de baver sur la jolie papeterie des Américains qu'on trouve sur chaque mariage estampillé Style Me Pretty & Co mais qui coûte un bras en création et expédition, qui n'existe pas dans l'Hexagone ou qui n'est tout simplement jamais comme on voudrait (rayez la mention inutile). 
Et oui, Mademoiselle Dentelle nous offre la possibilité, grâce à son nouveau produit Papeterie Dentelle, d'accéder à des faire part et autres save the date à imprimer chez soi, et surtout, personnalisables et ce à un prix abordable.
En effet, Mademoiselle Dentelle a réuni des graphistes aux idées éclectiques pour que chacun y trouve son compte selon ses goûts. Ainsi, vous ne trouverez pas que du vintage ou du rose romantique, mais du moderne, du rustique, du jaune, du rouge, du bleu, du classique ou du fun...
La grande innovation, c'est que certaines parties du faire part sont modifiables : le texte bien sûr, mais aussi la typo, et vous voyez au fur et à mesure de vos retouches le rendu. Plus besoin d'attendre un PDF ou le BAT, votre document se construit sous vos yeux !
Bientôt, vous devriez même pouvoir changer les couleurs, de façon à ce que votre papeterie soit le parfait reflet de votre thème.


Une fois que vous avez arrêté votre choix, vous recevez un document en PDF par mail, avec les bonnes mesures et tout, et y'a plus qu'à imprimer sur le papier de votre choix sur votre propre imprimante. 
[NRDLR : Par contre, sachez que comme convenu, votre imprimante vous lâchera ou vous tomberez en rade de papier puis d'encre une semaine avant le mariage, mais Mademoiselle Dentelle n'a pas prévu les incantations pour éviter ce méchant sort qui nous frappe toutes quand on prépare son mariage. Ça s'appelle la Loi de Murphy, c'est inévitable et j'ai moi-même testé et approuvé moyennement une semaine avant le mariage. Mais je suis sûre que les plus Bridezillas d'entre vous ont déjà prévu d'aller faire du charme au responsable des achats du 3è pour qu'il vous autorise l'accès à l'imprimante du DG entre 20h30 et 20h45 chaque soir.]


Ah oui, il faut quand même payer, mais ça ne devrait pas vous ruiner : 25€ le téléchargement, avec paiement via PayPal pour un maximum de sécurité. Elle est pas belle la vie ? Et elle est pas trop sympa Mademoiselle Dentelle ?


Bien sûr, la connaissant, elle ne s'arrêtera pas là, parce que les besoins de futures mariées sont infinis (ou presque). Vivement la suite ! D'autant qu'elle m'a assuré qu'elle ne nous laissera pas tomber pour attaquer le marché ricain. Quand je vous dis qu'elle est sympa, Mademoiselle Dentelle !

© 2011-2012 Faire-parts et papeterie de mariage à imprimer. Droits réservés
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 mai 2012

SHOPPING | Who's Who ?

Craquage total pour ces badges de la créatrice Briki Vroom Vroom vus sur Bal de Famille, la boutique à ne pas louper pour toute bonne future mariée qui se respecte.
Plutôt que de confectionner des boutonnières ou petits bouquets pour votre entourage, "épinglez" vos proches avec des badges qui présenteront chacun sous la forme rigolote d'un animal sympathique.
Ainsi tout le monde saura qui est le frère, le témoin ou la mère des mariés, grâce à ces bouilles animalesques fort joliment dessinées, ce qui ne gâche rien.
8,50€ le badge de 56mm


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 mai 2012

Mariage : décollage immédiat

Vous savez pourquoi les Américaines mériteront toujours notre wedding respect ? Parce que même quand elles reçoivent par surprise une demande en mariage sous l’œil dissimulé d'un photographe, elles sont toujours nickel : talons hauts, cheveux propres et souples, petite robe qui va bien. 
Pour la petite histoire, quand celui qui est aujourd'hui mon mari m'a demandée en mariage au pied du Colisée de Rome (oui, on se calme, il est trop fort, je sais, mais je partage pas), je me relevais péniblement du lit de la chambre d'hôtel après un repas trop riche et inutile de vous dire que mes talons, je les avais troqués rapidement pour des ballerines, jolies mais surtout confortables pour marcher dans les rues pavées de Rome. Bon, au moins, j'avais une petite robe jolie aussi, et je crois, une coiffure potable. Mais on s'en fiche, il n'y avait pas de photographe. Bref.
Alors que cette fille, là, elle débarque à l'aéroport après un vol, fraîche comme la rosée du matin et des talons de 15cm donc. Encore une fois, si je me mets 2 secondes à sa place, déjà je n'aurais jamais voyagé avec de telles chaussures et en plus, j'aurais eu des jambes rappelant plutôt celles du rugbyman que de Kate Moss, parce que je gonfle en avion (on rigole pas !).
Mais non, en bonne Américaine, elle avait tout prévu : pilules anti gonflement des jambes, cheveux démêlés grâce à sa brosse pliante en attendant son tour à la douane et que sais-je encore. Elle était super jolie et méritait donc bien et notre respect, et sa demande en mariage trop chou.

 



Je crois qu'elle a dit oui...
Et il avait même prévu les copines !


Et une petite séance d'engagement dans l'aéroport tout de suite après pour immortaliser cet instant :



Rendez-vous sur Hellocoton !